Star Wars Galaxie

Forum RPG de Star Wars prenant place 16 ans après l'ordre 66.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Hayley Zartan/Jinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hayley Kenobi
Fondatrice ~ Chevalier Jedi de niveau 1


Messages : 542
Date d'inscription : 24/07/2010
Age : 26
Âge du personnage : 28 ans
MessageSujet: Présentation de Hayley Zartan/Jinn   Lun 26 Juil - 12:37


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hayley Kenobi
Crédit avatars: Taylor Swift






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fidèle
Arrogante
Coeur d'or

Dépendante
Rancunière

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
IL ÉTAIT UNE FOIS...
  • Prénom : Hay-Ley

  • Nom : Zartan, puis Deamon, puis Jinn, puis Kenobi

  • Surnom : Hay, peste, gamine

  • Âge : 16 ans

  • Race : Humaine

  • Planète d’origine : Ord Mantell

  • Rang d’origine : Bébé citoyenne de Ord Mantell

  • Rôle : Padawan de Obi-Wan Kenobi

  • Sexualité : Hétéro

  • Amoureux ? Setheleh Carzalhy

  • Trait particulier : Des yeux gris lumineux

  • Antécédent médical important : Oui

  • L’acteur sur votre avatar : Taylor Swift

  • Lien entre les joueurs : Oui




Every Legend Start Somewhere
Une grande salle blanche et beige, inspirant le calme et la concentration, des élèves surdoués, un professeur. Il y avait aussi Zartan, petite élève du temple Jedi, une novice comme on les appelait. Un jour elle serait une Padawan et ensuite elle deviendrait un maitre Jedi. S'était son voeux le plus cher, siéger dans l'élite du conseil, être quelqu'un dont tout le monde parle pour ses habilités, sa force et sa sagesse. Elle s'était toujours démarquée des autres, elle n'avait jamais été une de celle qui se perd dans la foule et dont on n'entend pas parlé. Elle ne se démarquait pas par ses pouvoirs sur la force ou bien son habilité au sabre laser, elle se démarquait pour d'autres attributs. Lorsqu'elle portait une réflexion ou un jugement, elle avait toujours, ou presque, raison. Vu son caractère solitaire, elle ne parlait presque pas a personne, elle n'avait aucun ami, lorsqu'on la voyait, elle était toujours seule, que se soit dans la classe ou bien dans les couloirs du temple Jedi. Pourtant, même si celle-ci ne parlait pas, elle savait se faire remarqué à sa façon. Lorsqu'on lui posait une question en cours, lorsqu'elle donnait sa réponse, tout les autres novices étaient très attentif à sa réponse, car souvent, elle ne pensait pas comme les autres, elle avait un raisonnement beaucoup plus poussé que les enfants de son âge. Elle semblait toujours en avance, toujours connaitre les exercices, comme si elle les avait pratiqué avant même de les connaitre. Certes, elle n'était pas la meilleur de la classe, elle n'éblouissait pas les gens par ses performances, mais elle ne se laissait pas manger la laine sur le dos. Ceux qui arrivait à la battre était seulement les meilleurs justement, sinon, elle savait se défendre contre les autres.

- Concentre toi sur le moment présent.

Ceci était la raison de son avance sur les autres. Une voix à l'intérieur de sa tête affirmait être un ancien maitre Jedi qui était là pour l'aider. À chaque fois qu'elle lui demandait pourquoi elle, comment faisait-il et plein d'autres questions comme cela, il ne lui répondait jamais, tout se qu'elle savait, s'était qu'il avait toujours raison et que ses entrainements portaient fruit. Maitre Yoda ne s'intéressa pas vraiment au fait qu'elle connaissait les exercices, certainement fois, il y avait des élèves plus brillant que les autres et cette petite fille était pleine de surprise. Elle était arrivé si jeune au temple Jedi, son arrivé s'était fait au même moment que la découverte des Sith, la découverte de Dark Maul. Un jeune chevalier Jedi la trouva sur la planète de Ord Mantell, le conseil avait senti un enfant ou plutôt un bambin, très sensible à la force sur cette planète, il avait donc envoyé quelqu'un la récupérer. Elle se trouvait seule, dans un panier, elle ne devait pas avoir plus que quelques mois. Le Jedi ne retrouva jamais sa mère et après avoir comprit que la petite était affamée, elle fit son rapport disant que sa mère était morte ou bien celle-ci l'avait abandonnée. Elle passa donc toute sa vie sur Coruscant, n'ayant aucun souvenir de sa planète natal, de ses parents, mais plus elle grandissait et plus maitre Yoda avait des doutes sur ses origines, elle lui ressemblait tellement, pas à Yoda, mais à un ancien maitre Jedi. Ce n'est que quelques mois avant l'ordre 66 qu'il eu la confirmation de Qui Gon lui même disant que s'était bel et bien sa fille. Ne s'attardant pas sur les détails, il expliqua seulement qu'il avait eu une petite aventure avec une humaine de la planète de Ord Mantell et avant sa mort, il n'avait jamais eu connaissance qu'il était le père de cet enfant, il l'apprit seulement par la suite. Comprenant de mieux en mieux la caractère différent de la petite, Yoda comprit que Qui Gon mettait un grain de sel dans sa formation, la faisant raisonnée comme lui.

Ce caractère lui valu bien des problèmes. Sa façon différente de pensé n'attirait pas beaucoup les autres Jedi vers elle. Sa façon de croire en la force vivante, son caractère bien trempé et sa solitude faisait d'elle une Padawan avec un grand défi. À ses onze ans, aucun maitre ne se présenta à elle pour la prendre comme Padawan, bien que maitre Yoda lui eu expliqué qu'elle avait encore deux autres années devant elle pour se faire choisir, elle était vraiment en colère que personne en croit en elle. Cependant, elle n'en dit jamais un mot, elle redoublait toujours d'efforts pour se faire remarquer par un chevalier ou bien un maitre, mais se fut deux années sans qu'aucun maitre ne pointe le bout de son nez. Il ne lui restait que quelques mois avant d'être envoyer sur les terres agricoles et elle refusait totalement se destin. Elle était née pour ça, elle était née pour être Jedi ! À croire que les autres ne le pensaient pas vraiment ainsi. Son père lui promit de faire sa formation si jamais aucun maitre ne la prenait dans les prochains mois, mais cela ne changeait rien, car elle n'aurait jamais le titre officiel de Jedi. Son père était désolé, il ne pouvait même pas demandé à ce que son ancien Padawan, Kenobi, s'occupe d'elle, car il avait déjà Skywalker avec lui. C'est en acceptant finalement son destin qu'elle comptait les derniers jours qu'il lui restait dans le temple Jedi, sa fête était dans quelques jours, 5 exactement, moins d'une semaine.

Lisant tranquillement un livre de la bibliothèque, elle s'était un peu retiré de tout les autres. Elle n'avait jamais eu d'ami, donc elle n'aurait pas a faire d'adieu à personne, mais elle ne tenait tout de même pas a rencontrer des gens si s'était pour lui dire adieu quelques jours plus tard. S'isolant sur un balcon, elle s'était assit sur le rebord du bâtiment pour profité de son livre tout en ayant une légère brise dans ses cheveux. Elle allait vraiment s'ennuyer de la bibliothèque, il y avait tellement de livres qui parlaient de tout à travers l'univers, s'était une vrai mine d'or d'information et elle raffolait des informations, quels soient utiles ou non. De toute façon, elle avait besoin de se changer les idées avant son départ, elle ne voulait pas quitté sur une note négatif ou elle détesterait l'ordre Jedi, s'était simplement que la situation présente, la guerre des clones, faisait en sorte qu'elle n'avait pas sa place et qu'elle devait passé son tour. Se sentant bizarrement tout d'un coup, elle regarda autour d'elle à la recherche d'une réponse. Elle sentait que quelques choses n'allaient vraiment pas, pourtant cela ne venait pas d'elle, car elle était en pleine forme, cela venait d'ailleurs. Puisqu'il n'y avait rien autour d'elle, elle se pencha pour regarder en bas, sur le planché des vaches, pour apercevoir une armée de clone se diriger vers l'entrée principal du temple. Il y avait un homme, devant eux, mais elle ne réussit pas à l'identité. Sentant soudainement en elle une grande peur, elle comprit que cette armée de clone n'était pas là pour venir prendre le thé avec les Jedi, de plus, leur comportement était agressif, elle pouvait le sentir dans leur pas.

N'écoutant que son instinct, elle descendit les étages de la tour dans lequel elle se trouvait pour prendre une sortie, elle allait dans le sens contraire de l'entrée principal, en espérant qu'il n'y est pas une deuxième armée qui soit présente de l'autre côté. N'ayant jamais vraiment parlé aux autres, lorsqu'elle criait de fuir en plein corridor, les autres la regardaient drôlement, mais elle n'allait pas s'arrêter pour leur expliquer, mais le ton de sa voix fut assez imposante pour convaincre certains de la suivre sans faire d'histoire. Rapidement, un bruit affreux se répandaient à l'intérieur du temple, on entendait des cris, des tir de blaster, des combats de sabres lasers. Hayley avait commencé a fuir juste à temps pour être capable de sortir du temple avec d'autres Novices, Padawan et Jedi pour être capable de s'en sortir vivant, car quelques secondes plus tard et Dark Vador aurait réussi à les rattraper. Lorsqu'il avait tourné un corridor qui les dirigeaient dans un hall ou se trouvaient l'autre sortie, Dark Vador se trouvait quelques mètres avant se corridor, lorsqu'ils sortirent, 5 Jedis se sacrifièrent pour donner une chance aux autres de pouvoir fuir, occupant assez longtemps Vador et ses hommes pour qu'il puisse sortir du temple et aller se cacher dans Coruscant. Quelques secondes plus tard, Vador se serait trouvé justement devant la sortie du corridor et personne n'aurait survécu, si Hayley s'était attardé quelques secondes pour expliquer aux gens pourquoi il devrait suivre, il n'y aurait eu aucun survivant parmi leur groupe.

Alors qu'ils fuyaient tous dans les rues de Coruscant, en essayant de passé inaperçue, se qui était très compliqué, les Jedi présents avec leur Padawans durent trouvés un moyen de transport qui les emmèneraient sur une autre planète, Coruscant était devenue une planète beaucoup trop dangereuse pour eux. Se battant contre quelques clones, cela sema une panique à travers le groupe, essayant de se réfugier, les novices embarquent les premiers dans le vaisseaux de transport avec un Padawan comme pilote tandis que les Jedi se débarrassaient des clones qui les avaient poursuivit. Vador était sur le point d'arrivé, les ayants poursuivit après avoir tué les 5 Jedi sacrifices, un des maitres Jedi présent ordonna à son Padawan de décoller sans eux, qu'il allait les retenir le plus longtemps possible, car s'il montait maintenant avec eux, Vador aurait toute sa concentration pour faire écraser le vaisseau. Avec regret, le Padawan poussa le décollage et ils purent s'enfuir de Coruscant, laissant les Jedi derrière eux. Hayley était perdu et en colère, elle ne comprenait pas pourquoi les clones les avaient trahis, il lui manquait un bout de l'histoire pour tout comprendre, mais ils n'avaient même pas le temps de penser à cela, car il devait maintenant trouvé une planète pour se réfugier. Vu qu'il y avait des clones sur tout les systèmes républicains et que les séparatistes n'allaient surement pas leur faire de cadeau, ils devaient prendre une planète neutre, qui n'en avait rien a faire du conflit. Le Padawan, le plus vieux et expérimentés de tous, c'est à un dire, un gosse de 14 ans, décida d'aller se réfugier sur la planète de Tatooine, une planète dangereuse, mais beaucoup moins dangereuse que s'ils avaient choisit une planète affecter par la guerre. Ils n'eurent jamais vent de la visite de Kenobi sur la planète quelques heures après leur arrivée. Obi-Wan aurait pu tous les ramener sur Yalara, mais malheureusement, les deux groupes ne se croisèrent jamais.

Comprenant rapidement se qui s'était passé avec les rumeurs, refusant tous de vendre le vaisseau pour de l'argent, car il devait en avoir eu pour fuir si jamais les Sith venaient les chercher jusqu'ici, les Novices et le Padawan durent travaillés sur la planète pour se récolter de quoi mangé, changer complètement de vêtement pour ne plus ressembler à des jeunes Jedis et ne jamais utilisés leur pouvoir en publique. En gros, il devait tous se faire le plus discret possible. Hayley était d'accord avec cette idée, se n'était pas le moment de montrer à tout ses chasseurs de primes qu'il était là. La voix dans sa tête, son mentor, qui lui avait toujours indiqué quoi faire dans des moments un peu plus difficiles ne lui avaient pas dit un seul mot depuis l'incident du temple Jedi, elle semblait occupé ailleurs. Les jeunes durent se forger un caractère et apprendre à se serrer les coudes, puisqu'il n'y avait aucun adulte sur le vaisseau qui leur servait de maison, plusieurs contrebandier essayaient de voler des pièces ou bien le vaisseau tout entier. Étant obligé quelques fois de tuer pour les éloignés, le groupe de jeune se fit donné le nom des Bombers, même en essayant de passé totalement inaperçu, leur façon de combattre les voleurs donnaient un grand doute sur les identités, mais il n'y avait rien d'assez concret pour que les séparatistes s'intéresse à un groupe de gosse sur Tatooine. Devenant ami avec certains pirates ou tout autres racailles du genre sur la planète, quelque uns d'entre eux, convaincu que les Jedi ne reviendraient jamais les cherchés puisqu'il avait tous disparu de la carte, se séparèrent du groupe pour changer de vie, mais ils promirent de garder le secret. Même si Hayley était forcé de cohabiter avec les 3 novices présents et la Padawan, elle ne rapprochait pas d'eux, pas qu'elle ne leur faisait pas confiance, mais elle se demandait si elle devrait refaire comme les autres et se faire une nouvelle vie, car après tout, elle avait maintenant 13 ans, même si les Jedi venaient la chercher, personne ne la prendrait comme Padawan, alors pourquoi restait-elle là a les attendre, chaque jour depuis le premier.

Alors qu'elle revenait de son travail, c'est à dire, laver les vaisseaux dans le hangar, elle se posait toujours mille et une question sur sa raison de resté ici. C'est en se dirigeant vers le désert, loin du centre ville, là ou il laissait leur « vaisseau maison » qu'elle croisa un visage familier. Un homme, dans la trentaine surement, une barbe assez fournie de couleur brun ou bien blond, oui plutôt blond, avec des yeux bleu. Elle le reconnaitrait entre mille, s'était le Général Kenobi. Elle l'avait croisé quelques fois, sans jamais lui parlé, elle avait beaucoup trop de respect envers cette homme pour osé le déranger dans un corridor. On dirait que le simple fait qu'elle se rende à ses côtés pour l'appeler maitre lui confirma, puisqu'elle n'avait plus la tunique des Novices, qu'elle était une rescapé de l'assaut du temple Jedi. D'ailleurs, elle n'était pas la seule, il était même un petit groupe, petit groupe qu'il ramena sur Yalara, 1 an après l'ordre 66. Retrouvant les survivants, d'anciens visages familiaux et maitre Yoda, Hayley comprit qu'elle n'avait pas attendu des années pour rien, elle allait enfin retourner dans sa famille. Quel ne fut pas sa joie lorsqu'elle apprit que certains Jedi, devenu Jedi ou bien ayant perdu leur ancien, se cherchait des Padawans, gonflé de joie, oubliant presque la guerre, elle montra le meilleur d'elle même pendant plusieurs jours en espérant qu'un maitre se présente, mais aucun ne fit son choix sur elle et elle n'était pas la seule. Elle se retrouva une autre fois de plus sans maitre. Maitre Yoda expliqua aux Novices restant qu'ils n'allaient pas être envoyé ailleurs et qu'ils resteraient tous sur Yalara, puisque leurs vies seraient en danger partout ailleurs dans la galaxie. Ils devaient simplement être patient qu'un maitre se présente et que d'anciens Padawans deviennent Chevalier. Hayley attendu deux années de plus, regardant la plupart des autres novices être prit avant elle, sans savoir pourquoi. Elle ne fut pas de la bagare sur Coruscant pour reprendre le temple Jedi avec des alliés, sans maitre, elle devait resté sur la planète de Yalara, en sécurité avec maitre Yoda.

Lorsqu'ils retournèrent tous sur Coruscant, un Coruscant ou il n'y avait plus d'empereur ou de séparatistes, dans le temple Jedi. Toujours sans maitre, Hayley commence à se dire qu'elle devient beaucoup trop vieille pour espérer un jour être choisit par un maitre, chaque année est de trop et peut-être que son destin était bien de choisir une autre vie, sur Tatooine, ou quelques parts ailleurs.




La vie de tous les jours… [Test RP]
Un moment magique perdu à travers une vie de misère. Certes, il y avait eu d'autres moments heureux à se souvenir, que se soit avec son maitre ou d'autres personnes, mais les premier pas, c'est toujours quelque chose qui dépasse tout le reste, c'est un moment qu'on oublie jamais, que se soit avec n'importe qui, même si se n'importe qui devient un enfoiré plus tard, on ne peut effacer ses premiers pas. Combien de temps cela lui avait prit ? Oh bien plus qu'une simple petite soirée, il y a longtemps qu'elle essaie de se rapprocher, mais l'espèce de conscience la ramenait toujours à la dure réalité qui la frappait toujours de plein fouet. Son maitre est un être probe, on pourrait même le qualifier d'intègre, sage et respectueux des codes ancestraux, sensible et à la fois ferme et sans équivoque possible. C'était simplement 7 choses qu'elle pouvait nommer très rapidement de son maitre qui la rendait fière d'être sa Padawan, mais aussi 7 choses qui lui prouvait qu'il n'y avait rien de possible entre eux. Des petits jeux, d'accord, mais seulement pour s'amuser ! Mais de là a penser qu'un jour son maitre pourrait respirer l'amour pour elle ? Sa raison lui disait qu'elle rêvait trop, qu'elle vivait dans un monde d'adulte et elle n'était pas une princesse devant son prince charmant. Elle était un grain de poussière devant un héros de la république, une petite miette sans importance qui avait la chance de grandir dans l'ombre des plus grands noms de ce monde. S'en sentir insulté ? Elle ne serait qu'une égoïste de se sentir de cette façon, car après tout, qui pouvait affirmer haut et fort, sans mentir ni exagérer la vérité, qu'il avait fait une guerre de crème fouetter avec Kenobi, qu'il avait causé chez lui, en moins de 30 secondes, la colère, la déception, la surprise et le pardon ?

Elle avait de la veine de pouvoir étudier avec un personnage comme lui. Pourtant, même si sa raison lui disait qu'elle devait se contenter de cela, qu'il n'y avait rien a tirer de plus de lui, qu'il lui apprenait déjà tout ce qu'il pouvait et qu'il lui faisait déjà l'honneur de lui parler, après tout ce qu'elle lui avait fait, son coeur voulait plus. Le coeur est un égoïste qui ne pense qu'a lui, il ne veut que satisfaire ses plus profonds désir au mépris de la raison. Le coeur ne comprend pas le mot impossible, il aime sans se douter, sans se protéger, sans penser aux conséquences et c'est ce qui est fait l'être le plus puissant chez un être vivant, mais aussi sa plus grande faiblesse. Un coeur peut redonner le gout de la vie à quelqu'un, mais il peut aussi lui enlever se gout. Le coeur décide de tout, il écrase la raison et la balais d'un seul regard amoureux, un regard de saphir, qui malgré les années n'a rien perdu de sa curiosité enfantin. Un regard si puissant pour la jeune Padawan, si puissant qu'il pouvait lui faire faire ce qu'il voulait, la faire repentir, pleurer, rire ou bien complètement fondre et perdre tout ses moyens. Si elle savait que se regard n'était pas celui d'un être amoureux ? Et bien, elle ne pouvait pas dire oui ou bien non, son maitre était un homme très mystérieux, qui pouvait facilement mettre n'importe qu'elle masque pour faire croire tout ce qu'il voulait aux gens. Hayley en faisait de même, tout les jours devant les autres, elle mettait se masque de fille insensible qui savait parfaitement contrôler toute émotion à l'intérieur d'elle, mais devant les yeux de son maitre, son masque tombait en morceau et elle n'arrivait jamais a le remettre en place, surtout si c'est ce que son maitre voulait.

Depuis 2 mois, il pouvait la manipuler comme bon lui semblait, elle était une petite fille amoureuse, ou plutôt, une femme amoureuse. Elle n'avait aucune retenue dans son amour, elle l'aimait a tuer, mais sa retenue se faisait plus dans ses gestes. Malgré son coeur perdu dans un océan d'émotion, elle restait stable, elle ne se mettait pas a lui sauter dessus à tout heure de la journée ou bien essayer d'entrer dans la salle de bain comme n'importe qu'elle petite perverse aurait fait en remarquant que son maitre ne barrait jamais la porte. D'ailleurs, faisait-il exprès de laisser la porte débarrer pour que la situation arrive ? Non, petit esprit déplacé, ce n'était pas exprès ! Donc, elle contenait cet amour, assez facilement il fallait le dire, mais elle le contenait pareil, mais pas se soir, se soir c'était les premiers pas de son « aventure » ( pas encore débuté ) avec Kenobi. Se faire rejeter ? Possible oui. Se faire crier dessus ? Très certainement, mais comme le coeur aime sans réfléchir, il défit ses choses là. Son coeur n'en avait rien a faire des réactions logiques du maitre, il ne voulait pas faire parler sa logique, il voulait faire parler ses sentiments. Il n'en avait rien a faire des « pense avant d'agir ! » « Mais tu y as penser pendant quelques secondes ? » « C'est tout simplement impossible, tu es ma Padawan. » Le coeur voulait aller parler à celui Obi-Wan par l'entre mise des mains. Comme ça, cela a l'air idiot, de faire communiquer deux coeurs avec des mains, mais lorsque vous prenez la main d'une personne que vous aimez, aimez a vouloir vivre infiniment pour lui prouver la grandeur de votre amour ou aimez a vouloir mourir pour lui prouver que rien en les séparera jamais, c'est un geste tellement simple a effectuez, mais remplit de sens et de signification.

Sa raison lui criait de retirer sa main avant que lui ne le fasse, qu'elle allait se couvrir de ridicule, alors que son coeur battait dans sa poitrine à une tel vitesse qu'elle pensait faire une crise cardiaque à l'instant même ou elle le sentit serrer sa main à son tour. Elle sentait tout son corps vouloir s'envoler, que plus rien d'autres n'importaient, vouloir crier de joie et pourtant, elle restait bien calme, assise sur le divan, faisant mine d'être concentrer sur le film. Son regard était certes fixer sur la petite écran devant elle, mais ses pensées étaient très loin de là. Le coeur venait de prouver à la raison qu'elle n'avait qu'a se mettre un sac de plastique sur la tête et de le laisser guider la vie de la Padawan. Elle était littéralement sur un petit nuage, ce nuage même qui venait souvent la hanter dans ses rêves, sans vouloir aller trop loin dans le sujet vague qu'est le « nuage » ou bien le « ciel ». Ne vous imagez pas des images pervertis par votre éducation du 21ème siècle, pour Hayley, ne faire qu'un avec son maitre dans ses rêves ne signifiait pas toujours faire l'amour avec lui, non, elle n'avait souvent qu'a se retrouver coller contre lui et cela en faisait ses rêves les plus désirant et heureux. Certes, aller plus loin était toujours plus désirés, mais pas un critère obligatoire pour être heureux sans ses bras. Maintenant qu'elle avait sa main, c'était comme de se retrouvé en plein rêve. Elle n'osait pas faire d'autres gestes, de peur de briser se rêve qui se transformerait en cauchemar, après tout, n'était-elle pas totalement heureuse seulement par l'entre-mise de ses deux mains qui se touchaient ? Pourquoi vouloir plus pour le moment alors qu'elle était comblée ? Elle était même plus que comblée, des anges l'avaient apporté au ciel. C'était si bon de se sentir en amour, de savoir qu'une personne sur cette terre nous aime et que son coeur bat pour vous, mais c'est encore meilleur lorsque cette personne est aimé de notre coeur aussi. C'est comme des âmes-soeurs qui se complète, qui se lie entre eux pour le meilleur et pour l'atroce.

Elle respirait le parfait bonheur, toute ses peurs s'était dissipé et son coeur avait réussi à écarter la raison de son maitre pour aller prendre celui de son maitre et, en soi, cette accomplissement, c'était énorme. Peu de gens pouvaient se vanter d'avoir toucher le coeur du Général et maintenant elle pouvait se conter parmis ceux ou celle-là. En fait, elle était loin de le considérer comme un trophée de chasse qu'elle avait réussi a avoir, non, son maitre aurait bien pu être un mécanicien ayant très peu de moyen et un lieu de vie misérable, cela n'aurait absolument rien changé à ses sentiments, elle l'aimait, passionnément, depuis 2 mois et même si cette amour semble nouveau et incertain, elle était la mieux placer pour affirmer qu'elle n'aimait jamais à la légère. Elle n'avait jamais changé de gout comme la plupart des enfants font. Non, dès qu'elle avait commencé a aimer certains aliments et en rejetés d'autres et bien n'essayer pas de les lui passé 1 mois après, elle ne les aime pas point final. Il n'y a qu'a voir son adoration pour la crème qui la suivait encore aujourd'hui. Tous sentiments de Hayley n'était jamais prit, analyser et confirmer à la légère d'une passe de mode ou de gout. Lorsqu'elle avait la décision de ne pas rejeter les sentiments envers son maitre, elle les avaient bien passé en revue pendant des semaines, analysant pour et contre chaque options, pour en venir à cette impossibilité de faire ce qu'elle voulait faire au début. Elle avait su dès le début que ses chances ne dépassaient pas les 5%, mais ce n'était pas le risque non plus qui l'avait attiré, ni un défi X ou Y. Non, elle avait prit cette décision car elle savait que ses sentiments étaient sincère et clair et que les ignorer serait se faire un mal inutile. Elle préférait se faire rejeter que de devoir vivre avec cette éternelle question « Et si j'avais essayé ? ».

Après tout, elle aurait au moins essayé, elle en avait le coeur net maintenant. Son maitre avait plus de raison que de coeur. Il avait retiré sa main. Il avait brisé cette communication de coeur qui se parlait, il avait brisé ses instants de rêve et il avait anéanti toute cette confiance qu'elle avait réussi a gagner. Il lui suffisait d'ôter sa main pour tout détruire, c'était facile non ? Il n'avait aucune idée l'impact que ce tout petit geste avait pu avoir sur elle. Certes, elle faisait comme si cela ne l'avait pas dérangé et elle ramenait sa main vers elle dans un mouvement sec. Alors qu'a l'intérieur, elle sentait ses poumons qui avait de la difficulté à faire leur travail, sa respiration devenait de plus en plus sifflante, mais elle ne laissait sortir aucun bruit. Sa raison avait eu, comme son nom l'indique, raison. Envie de partir en courant dans sa chambre pour éclater en sanglot dans son oreiller ? Parfaitement. Qu'est qui l'empêchait de le faire ? Son orgueil. Elle voulait démontrer, d'un certain sens, qu'il n'était pas AUSSI important que cela, alors que s'était totalement le contraire. Se faire refuser ses premiers pas, alors qu'on a temps espérer, tant eu de temps pour s'imaginer les plus beaux moments, tant de temps a penser à tout ce temps à venir, qu'une seule petite seconde, une seule petite action venait de la frapper en plein visage comme une roche dans un tremblement de terre et elle était bien placé pour dire que cela faisait mal. Elle aurait même préférer recevoir une roche en plein visage que de voir son maitre retirer sa main de là. Cela était insultant, mais elle ne devait jamais perdre de vue que, à la base, ce qu'elle venait de faire dès le début, le geste de lui prendre la main, était quelque chose de complètement interdit, proscrit, prohibé enfin tout ce que vous voudrez. Elle avait eu le courage d'essayer et maintenant, elle devait avoir le courage d'affronter la réalité.

La réalité que son maitre reprenait sa main ? Oui ... il semble bien. Pourquoi l'avoir retiré s'il la remettait à sa place après ? Hayley était nerveuse, car elle ne comprenait pas. Il n'avait surement pas retiré cette main pour aller se gratter tout de même, il avait une autre main pour se travail là. Avait-il hésité ? Regretté son choix ? Peut-être, mais n'avait-elle pas encore une fois ce qu'elle voulait ? Peut-être avait-il eu un moment d'hésitation, mais elle aussi en avait eu au début, lorsqu'elle se posait des questions, alors elle devait seulement lui pardonner et ne rien dire sur le sujet. Après tout, il n'avait pas besoin d'une influence pour prendre un choix comme celui-ci. Quel choix ? D'avoir une relation ensemble. Voyons, comme si Hayley allait lui prendre la main juste pour lui prendre la main. Non, elle ne faisait jamais rien pour rien, ce n'était pas seulement pour un espèce de « trip », non, elle l'aimait vraiment et ce n'était pas n'importe quoi non plus. Le statu de célébrité d'Obi-Wan ne le mettait pas à l'abri de ses humeurs, car, ils étaient nombreux les Jedi renommés qu'elle avait ignoré, mais dès son jeune âge, elle l'avait choisit lui, elle l'avait entré dans son cercle d'ami sans aucune retenue alors que plusieurs Padawans, dont Eryll, c'était acharnée pendant plusieurs années pour en tirer une relation de connaissance. Devait-il se considérer comme un être chanceux ? Va savoir. Tout cela pour dire que le fait qu'Hayley l'aime était quelque chose a ne pas considérer à la légère, juste en ce disant que c'était une passe qui allait partir comme elle était venue. Combien de fois devrait-elle le dire ? Elle l'aimait d'un amour qui pouvait pardonné bien des choses, comme l'hésitation. Après tout, c'était une décision énorme.

Elle aurait tout donner pour avoir la même force que lui. Cette force qu'il avait a l'approché, de lui prendre la main si facilement et de la caresser comme si elle était une fourrure des plus douces, mais elle n'avait pas autant de courage que lui. Elle aurait voulu aller déposer sa tête contre son épaule pour y dormir d'un sommeil paisible, mais s'était encore quelque chose qui lui paraissait impossible, car il y avait toujours cette barrière de gêne qui stoppe les jeunes amoureux respectueux. Elle aurait voulu que sa main ne soit pas figé, qu'elle puisse la relever en entrainant la main de son maitre pour y déposer un baiser, mais elle était paralysé par le choc de l'amour. Alors, comme depuis le début, elle se contentait de regarder ce film, en essayant de contrôler ses émotions. Elle s'était imaginé des mains secs, alors qu'elle était loin d'être rugueuse, elle s'était imaginé un contact électrisant alors qu'elle était littéralement foudroyé par ce contact. Ressentait-il la même chose ? Alors qu'il lui caressait le dos de la main, sentait-il courir en lui un million d'éclair qui faisait battre son coeur ? Certainement pas, puisqu'il retira une fois de plus sa main. Cette deuxième hésitation ne laissait présager rien de bon, car elle démontrait que même s'il recommençait, qu'il faisait fit de sa raison, elle revenait au galop et il capitulait. Elle était maintenant certaine que celui-ci avait prit une décision, puisque même dans l'attente, il ne revenu pas chercher cette main qui était maintenant seule. Il avait décider de ne pas prendre se risque. L'avait-il seulement aimer pendant quelques secondes ? Non, elle ne voulait même pas le savoir, cela serait encore plus douloureux, cela entrainerait des sottises qui sortirait de sa bouche pour le convaincre d'une seule qu'il ne voulait pas au départ.

Elle restait totalement immobile, elle ne voulait même pas savoir, elle ne voulait pas croiser son regard, elle voulait simplement rester figer là sur ce canapé et encore sa raison rire de son coeur sans retenue. Bien sure, elle lui sortait des phrases comme « Je te l'avais bien dit » et son coeur rétorquait avec des larmes. Là, le coeur se retournait vers la raison et il lui criait « Je te déteste ! ». Cette phrase que Hayley se plaisait a dire lorsque son maitre touchait un sujet sensible qu'elle ne voulait surtout pas aborder. Cette phrase qui figeait la plupart des gens, qui, automatiquement, les faisaient changés de sujet. Elle devait mettre ce masque là immédiatement, car si elle ne faisait pas, son maitre verrait les larmes commencer a germer dans ses yeux pour éclore sur ses joues. Elle se concentra donc sur le film, pour faire changement, et évita tout regards de son maitre qui semblait chercher le sien. Il avait quelque chose à dire ? Elle ne voulait pas du tout entendre ! Elle ne voulait rien entendre se soir, c'était un très mauvais soir pour parler ! Elle ne voulait pas voir ses yeux de saphir se poser sur les siens, elle ne voulait pas affronté son regard, car elle savait tout le mal qu'il allait lui faire. Elle savait qu'il avait raison, elle savait ce qu'il allait lui dire, elle pouvait même déjà le citer, mais elle avait voulu croire, pendant quelques minutes, que la magie de l'amour existait ... Dure est la réalité lorsqu'on se couvre les yeux en la refusant. Pourtant, même en sachant maintenant que son maitre ne voulait pas de relation et tout ce que cela pouvait entrainer sur le jugement qu'il aurait d'elle, elle ne voulait pas l'entendre, elle ne voulait pas l'officialisé. Elle était bouchée, bouchée comme une adolescente en amour. Elle savait que si elle le regardait, il allait lui dire, alors il pouvait toujours attendre là des années, elle ne le regarderait pas de plein gré.

Étant un maitre Jedi, il avait plus d'un tour dans son sac et sa patience avait des limites, alors il avait utilisé la « force » pour la tourner vers lui. Elle se retrouvait coincé, puisque se poignet contenait une force plus grande que la sienne. Il voulait qu'elle le regarde dans les yeux ? Parfait ! Qu'il en subisse les conséquences, elle se désengageait de toutes inconvénient que cela pouvait produire sur elle. Le robot en elle avait des limites et s'il croyait qu'elle n'était pas touché ou triste, il allait bien vite voir que lorsqu'une fille vie une peine d'amour, lorsqu'elle se met a laissé couler une seule larme, c'est un océan qui suit cette dernière. Se faire consoler par celui qui l'a fait pleurer ? Étrange, très étrange, car il ne pourrait rien dire qui allait l'encouragé ou la réconforter puisqu'il ne pouvait pas lui donner ce qu'elle voulait. Pourtant, juste pour que celui-ci la prenne dans ses bras, elle le ferait. Et voici venir, cette phrase typique, que l'homme sage allait lui sortir. «Tu sais très bien que ce n'est pas possible... ». De toute façon, écoutait-elle vraiment ? Non, depuis longtemps, son regard c'était perdu dans ses yeux. Ses mêmes yeux qui avaient un tel pouvoir sur elle, un pouvoir qui défiait toute règle, qui rendait l'impossible possible. Plus rien n'avait d'importance dans ses yeux, plus aucun geste n'était impardonnable, tout n'était que paradis et luxure. C'est plongé dans ce pêché mignon qu'elle prit la décision folle d'aller coller ses lèvres contre les siennes. De toute façon, elle s'était déjà désengager de toute responsabilité sur ses actes lorsqu'il l'avait forcé a le regarder.

Elle avait tellement longtemps espérer ce baiser, certes, dans ses rêves, la situation qui le précédait était plus romantique, mais qu'importe la position, la situation ou le temps ? Un baiser veut toujours dire la même chose, qu'il soit donner sur un canapé, dans un cadre de porte, le matin ou bien le soir. Un baiser n'a aucune complication et est aussi puissant et destructeur que toute volonté. Un baiser est un geste de femme ou d'homme amoureux qui veut consumer son amour pour l'être chérie. C'est exactement ce qui avait poussé Hayley a l'embrassé, elle avait voulu l'aimer encore plus. Si une main n'avait pas suffit à lui prouver que des impossibles ne rimait à rien pour elle et bien peut-être qu'un baiser lui démontrerait qu'elle avait besoin de plus que des impossibles pour abandonner cette idée aussi facilement. D'ailleurs, n'était-il pas lui même d'accord avec cela alors qu'il lui passait une main dans les cheveux ? Alors que lui-même demandait beaucoup plus qu'un simple bisou. Oh, elle n'allait pas dire non, elle en rêvait tant, de se fameux bisous transformer en baiser. C'était si bon, comme lorsqu'elle avait échangé se premier baiser avec Seth. Pourtant, alors que le meilleur était a venir, il stoppa. Vraiment, il avait une volonté de fer de toujours arrêter en plein action. Pourquoi ? Surement qu'il avait repris ses esprits et qu'il avait l'intention de lui donner une bonne claque pour ce qu'elle avait fait. Elle ne le comprenait toujours pas. Elle venait d'en avoir la preuve par la passion de ses baisers, il le voulait, alors pourquoi refuser encore et encore ? La question était mal formulé en fait, car elle pouvait donner une liste de raison de son refus. C'est pourquoi, honteuse, elle ne chercha pas a résister contre la distance sécuritaire qu'il tentait d'établir avec peine et misère.


- Mais merde Hayley ! Qu'est-ce que tu fous ?!?

Ce n'était toujours pas clair pour lui ? Elle lui exprimait son amour ! Elle baissa les yeux quelques instants. Il avait lancé cette question a la voler en fait, il n'attendait surement pas une réponse comme « je vous embrasse », il voulait surement dire par là qu'il tenait à ce qu'elle arrête, qu'il avait été poli jusque là, mais qu'elle devait stopper avant qu'il ne dusse être sec et dure. Elle soupira un petit moment, l'atmosphère était si tendu, si dure à tenir qu'elle avait encore et toujours le gout de fuir dans sa chambre, fuir toutes explications, fuir tous sentiments et espérer qu'il oublierait tout le lendemain, faire comme si de rien était, mais ils étaient rendu beaucoup trop loin pour faire les autruches. Elle prit une position plus agréable sur le divan, en se mettant à genou face à lui. La conversation serait soit longue ou vraiment courte, cela dépendrait à quel vitesse la tension allait grimper. Elle se risqua à le regarder dans les yeux depuis la première fois après le baiser. Elle ne regrettait rien, ce qu'elle regrettait c'est de ne pas pouvoir recommencer comme elle le voulait et autant de fois qu'elle le voulait. De ne pas pouvoir coucher son maitre sur le divan et s'étendre sur lui. S'il attendait une déclaration, juste pour être sure et bien, il allait l'avoir. Après, il ferait ce qu'il voudrait du coeur du Hayley, ce ne serait plus le sien, elle lui donnait. Qu'il le chérisse et l'aime ou bien qu'il le laisse dans une ruelle sombre pour partir en le piétinant, cela ne serait plus de son domaine.

- Avant de commencer a élever le ton, j'aimerais que vous écoutiez mon coeur quelques instants ... Obi-Wan, oui, elle venait de dire pour la première fois de sa vie Obi-Wan, après, vous direz tout ce qui vous chantera, mais au moins, tout aura été dit pour ma part. Vous êtes vous déjà endormit en vous demandant si une personne rêvait à vous ? Je m'endors tous les soirs en me demandant ce que vous faites ... si vous avez aimer votre journée avec moi, si je vous est déplu. Lorsque je mets a penser à vous, je n'arrive plus à dormir, car la seule pensée d'être séparer de vous pendant que je rêves me terrorise. Car, même lorsque je rêve de vous, vous me manquez. Et puis, en pleine nuit, je me demande ce à quoi vous rêvez, si je suis avec vous ou pas. Lorsque je vous retrouve le matin, j'ai de la difficulté a cacher ma joie de vous voir ... vous ... êtes si important pour moi. J'ai besoin de vous ... pour le reste de ma vie, je ... je vous ... je vous ... je t'aime.

Venait-elle vraiment d'ouvrir son coeur en parole ? Oui, elle l'avait vraiment fait. En plus, elle n'avait lâché aucune vacherie pour se défendre, elle avait seulement été complètement sincère. Même elle ne croyait pas tout ce qu'elle venait de dire à son maitre, au tout début, elle voulait seulement dire qu'il était important pour elle et puis zouff tout les mots étaient partit tout seul, tout avait coulé comme une rivière, cela avait semblé si facile d'enfin pourvoir le dire, d'avoir cette occasion de dire la vérité, qu'elle n'avait pas pu s'arrêter avant de lui dire qu'elle l'aimait. C'était aussi, sans compté les années ou elle savait à peine parler, la première fois qu'elle laissait tombé le vouvoiement avec lui. C'était un choc, autant pour lui que pour elle. Elle était toujours figé sur le divan, sans pouvoir faire un seul moment après ses propres déclarations. La pièce était silencieuse, même leurs respiration semblait se perdre dans le silence. Elle croyait aussi qu'après lui avoir dit le fond de ses sentiments, elle serait calmer, elle pourrait mettre un trait encore plus facilement dessus en se disant qu'au moins elle avait tout dit, mais non, même le fait de lui avoir avouer son amour le rendait encore plus désirable et il était comme ... figé ? Elle se mit légèrement a paniquer sur le coup. Elle avait peur de sa réaction, car il pouvait très bien demander a changer de Padawan, pour leur bien à tout les deux et juste le fait de penser à cette possibilité la faisait trembler comme une feuille sur le sofa. Séparer de son maitre ? Elle ne le vivrait pas. Elle devait le faire parler, qu'il dise quelque chose au moins ... Pourtant, plus rien ne sortait de sa bouche, plus aucun son de voulait être transmit, ayant déjà de la difficulté a assimiler tout ce qu'elle avait dit.

Puisque la parole ne voulait plus rien y faire, elle devrait donc encore une fois utilisé le contact physique. Étant tout de même proche de son maitre, malgré cette distance de sécurité qu'il avait forcer, elle transgressa cette barrière et s'approcha de lui. Rendu à cette étape, elle n'avait absolument plus rien a perdre, puisque dans l'esprit de son maitre, la décision était surement déjà prise. À la place cette fois si de l'embrasser subitement ou de prendre sa main avec lenteur, elle entoura son torse de ses bras et déposa sa tête contre celui-ci aussi. Elle avait peur, encore plus terrorisé que lorsqu'elle devait dormir. Elle était horrifier par la décision de son maitre, tellement qu'elle ne pouvait pas arrêter de trembler malgré tout son grand contrôle de soi-même.


- Ne me séparez pas de vous, ne me donnez pas un autre maitre.

Ses paroles, pleines de sens face à sa terreur, était sortit aussi facilement que le reste de son monologue, à une exception près. Lorsqu'elle lui avait dit qu'elle l'aimait, elle ne pleurait pas. Sa terreur c'était effectivement transformer en larmes, elle n'aurait cru en arriver là dans la soirée, mais son maitre avait poussé des explications claires, elle lui avait donné et maintenant elle avait peur des conséquences, mais elle ne pouvait plus vivre dans le mensonge de l'amour qu'elle éprouvait et la décision final de ce n'importe quoi ne revenait qu'à son maitre et c'est aussi cela qui lui faisait peur, elle n'aimait pas remettre son « destin » dans les mains de quelqu'un d'autre, mais avait-elle vraiment le choix dans cette situation ?



Description physique
Hayley est une petite fille, elle n'est vraiment pas très grande, faisant seulement 1.64 mètres ( 5.3 Pieds ), mais cela l'aide à garder sa grande mobilité et sa vitesse qui sont ses plus grands atouts. Possédant des cheveux châtains qui tire quelques fois sur le blond ou le brun, elle les laissent toujours sans les attacher puisque ceux-ci sont si court qu'ils ne se mettent jamais au travers de sa vue, souvent ils sont entremêlés entre eux, mais elle ne s'en occupe pas beaucoup, de toute façon c'est bien rare qu'ils viennent avec des noeuds. Ses yeux perçants sont toujours de couleur gris, sans jamais devenir plus foncé ou bien plus pâle. Elle est en très bonne forme physique vu ses entrainements multiples qu'elle s'oblige à faire pour devenir de plus en plus forte. Elle a un air sur le visage qui rappelle celui de son père, Qui Gon Jinn, pour ceux qui l'ont connu, elle lui ressemble beaucoup, mais une version au féminin.
Description psychologique
Du côté du mental, elle est distante et froide, elle ne parle pas beaucoup et elle n'aime pas vraiment les gens autour d'elle, même si elle essaie de faire d'énormes efforts pour se faire quelques amis, se n'est pas vraiment son fort. Elle n'a pas le comportement d'humain ordinaire qui veut fraternisé ou bien s'amuser avec les autres, elle a toujours vécu à part des autres. La regarder droit dans les yeux sera un défi d'autorité et pourrait facilement mener à des combats ou bien des reproches. Elle ne supporte pas vraiment quelqu'un qui essaie de prendre sa place et elle n'obéit qu'aux gens plus fort qu'elle si bien sur ceux-ci sont de son côté. Il est impossible de lui marcher sur les pieds sans obtenir une réponse agressive de sa part. Elle a un sang chaud, elle se met rapidement en colère et en vient à la violence. Elle ne penses jamais avant d'agir, si quelqu'un la provoque, elle répondra immédiatement. Elle n'est pas sensible et n'est pas facilement toucher par des insultes. En vieillissant et en suivant les conseils que son père lui procure, elle devient vraiment différente, laissant tombé son côté agressif quelque peu, ayant une vision des choses différentes des autres, défiant les règles qu'elle trouve stupide ou bien que son père trouve stupide.


Dossier Médical [CONFIDENTIEL]
  • Antécédents des parents : Le dossier de ma mère reste inconnue, mais celui de mon père indique une très bonne santé physique et mentale !

  • Allergies : Allergique au hypocrite et à Satine Kryze.

  • Antécédents médicaux : Un dossier de béton, remplit de papier. Lorsqu'un médecin sort son dossier, il hurle de rage et pleure de désespoir lorsqu'il voit que les papiers sont mélangés. Hayley a un très lourd passé médicaux et encore aujourd'hui elle passe plusieurs heures à l'infirmerie pour des soins. Elle est de constitution très faible et une simple petite maladie peut la mettre littéralement K.O.

  • Phobie / Traumatisme : Hayley a peur des chiens, a n'en devenir complètement hystérique et perdre la raison.

  • Résistance à la douleur : Elle résiste mal à la douleur physique, mais peut endurer beaucoup de choses mentalement avant de craquer.


Recrutement
  • Qui vous a recruté ?
Mace Windu

  • Quelle a été la réaction de vos parents ?
Ma mère ... ma mère n'en avait rien a faire, je suis sure qu'elle ne l'a même pas remarquer et mon père ne savait même pas que j'étais né, alors leur réaction reste neutre, voir même content que je disparaisse pour le temple Jedi et qu'on entende plus jamais parler de moi.

  • Quelle a été votre réaction ?
À cette âge, je ne pouvais pas vraiment avoir d'autres réactions que de gazouiller ma neutralité ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Forever and ever the scar will remain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsgalaxie.forumactif.com
 

Présentation de Hayley Zartan/Jinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Présentation de Hayley Marshall [ 1er essai ]
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Galaxie :: La naissance :: Présentations :: Présentations acceptées-
Sauter vers: