Star Wars Galaxie

Forum RPG de Star Wars prenant place 16 ans après l'ordre 66.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Art de la Paix [FE Alex Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alan Valadiel
Chevalier Jedi de niveau 1 ~ Maitre d'Alex Evans


Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 29
Âge du personnage : 41 ans
MessageSujet: L'Art de la Paix [FE Alex Evans]   Jeu 28 Avr - 10:43


Cela faisait plusieurs semaines maintenant qu'Alan était retourné au Temple de Coruscant et pourtant, ce qui lui était apparu au premier abord comme une simple mission d'exfiltration s'avérait en réalité beaucoup plus complexe qu'il ne l'aurait cru.

En effet, son fils ne se trouvait pas dans la nurserie. Pourtant, Valadiel était certain qu'il aurait senti la mort de son garçon dans la Force. Non, ce dernier était en vie, il le savait grâce au lien qui les unissait... mais il ne pouvait pas déterminer où il se trouvait. C'était comme s'il était dissimulé dans un épais brouillard, l'empêchant de l'atteindre dans la Force.

Il s'était aussi avéré que les Kaminiens qu'il recherchait ne faisaient pas partie de ceux qui avaient pris le parti de la République. Non, d'un côté, Ko Saï avait disparu sans laisser de traces et les rares autres généticiens qui auraient peut-être été en mesure de lui venir en aide se trouvaient désormais aux ordres de l'Empire.

Bref, la situation n'était pas particulièrement brillante. Et si cela ne suffisait pas, le vieux gnome avait réussi à empirer davantage les choses.

Bien sûr, Alan éprouvait un grand respect pour Yoda. Après tout, il avait commencé sa formation dans le clan des Ours, sous la supervision du Grand Maître en personne... mais cela ne l'empêchait pas de se sentir particulièrement frustré par certaines de ses décisions.

Depuis que le Chevalier avait refait surface, le vieux maître n'avait eu de cesse de l'enjoindre à prendre un Padawan. Valadiel devait admettre que les rangs des Jedi auraient bien eu besoin de quelques chevaliers supplémentaires. Avec la purge, nombre des maîtres avaient trouvé la mort, qu'il s'agisse de Mace Windu, Ki-Adi-Mundi ou encore sa vieille amie, Aayla Secura.

La situation était telle qu'Alan se trouvait parmi les "vétérans" de l'Ordre, étant l'un des seuls généraux à avoir survécu à l'Ordre 66. Il était d'ailleurs réputé pour les nombreuses opérations décisives qu'il avait menées à bien aux côtés de ses commandos, au point que plusieurs sénateurs avaient demandé à Yoda de renvoyer Valadiel sur le front, pour aider à l'effort de guerre.

Et quelque part, Alan aurait encore préféré qu'il le fasse...

... puisque l'alternative s'avérait presque pire.

Au lieu de le renvoyer au combat, le petit gnome l'avait chargé d'une mission diplomatique. Apparemment, la duchesse Satine menaçait de rompre tout lien diplomatique avec la République. D'ordinaire, cela n'aurait pas posé de problème puisque Maître Kenobi était un ami proche de Satine - très proche même, d'après certaines des rumeurs qui circulaient au Temple - mais les deux semblaient en froid depuis quelques temps.

Voilà pourquoi Alan s'était avéré être le "choix le plus approprié" selon le Conseil, puisqu'il était non seulement un Chevalier expérimenté dans la résolution des crises mais aussi parce qu'il entretenait une amitié solide avec la sénatrice Amidala, une proche amie de la Duchesse.

Voilà comment le Général s'était retrouvé à embarquer à bord de son cher vaisseau, le Firebird, à destination de Mandalore. C'était un cargo HWK-290 que son défunt maître, Jaden Damas, avait largement modifié. Sa vitesse subluminique rivalisait presque avec celle des chasseurs de l'Empire mais c'était surtout son armement renforcé et sa batterie de senseurs très perfectionnés qui en faisaient un vaisseau particulièrement efficace au cours d'une bataille.

Bien sûr, l'hyperpropulseur de classe militaire qui y avait été illégalement ajouté, et qui le dotait d'une hyperpropulsion de 0,8 n'était pas en reste non plus.

Cela aurait toutefois pu être une mission tranquille, pendant laquelle il aurait pu profiter de cette excursion sur Mandalore pour rendre visite à ses frères d'armes établis sur place mais... Yoda avait une fois de plus veillé à ne lui laisser aucun répit.

En effet, il n'était pas le seul Jedi participant à cette expédition.

On lui avait assigné une initiée du nom d'Alexandra Evans.

La purge avait eu lieu avant que l'adolescente n'ait pu être choisie par un maître, raison pour laquelle la jeune Evans n'était toujours pas devenue Padawan alors qu'elle avait depuis longtemps fêté son treizième anniversaire. En temps normal, elle aurait sans doute été envoyée à la corporation agricole mais il restait trop peu de Jedi vivants pour se permettre d'en "gaspiller" dans les champs agricoles.

Bien sûr, Alan savait bien ce que le vieux gnome avait en tête en lui confiant l'initiée, sous le prétexte de la former à la "diplomatie galactique". Yoda espérait sans doute qu'il la prenne pour Padawan... mais Valadiel n'en avait pas particulièrement l'intention. Il portait déjà de trop lourds secrets pour risquer de se compromettre auprès d'une apprentie qui observerait - et pourrait donc rapporter au Conseil - le moindre de ses faits et gestes.


- Vous avez reçu l'autorisation d'atterrir, Maître Valadiel.

- Merci, lieutenant. Répondit simplement le Jedi tandis qu'il amorçait la descente du Firebird sur le spatioport de Sundari.

Sundari était fondamentalement différente de l'ancienne capitale, Keldabe. Toute la cité se trouvait recouverte d'un dôme protecteur, qui servait à la fois à la protéger de l'environnement rude de la planète mais aussi pour permettre aux différentes espèces y résidant de pouvoir y vivre sans difficulté.

Tandis que le cargo Corellien venait de se poser sur la plate-forme d'atterrissage, le chevalier s'extirpa du fauteuil du pilote et activa le minuscule comlink accroché tel un bouton au revers de sa tunique.


- Evans, rejoins-moi à la rampe d'accès. Nous débarquons immédiatement.

La jeune femme n'avait pas spécialement appréciée d'être appelée par son prénom complet "Alexandra" lorsqu'ils s'étaient rencontrés, quelques jours plus tôt, sur Coruscant. Toutefois, Alan se refusait à l'appeler par son diminutif "Alex", qui lui paraissait trop familier. Voilà pourquoi il préférait l'appeler par son nom de famille, même s'il n'hésiterait pas à la rappeler à l'ordre si nécessaire.

L'apprentie avait passé la majorité du voyage dans la petite salle de méditation improvisée qui avait été installée dans un compartiment de stockage secondaire. L'adolescente bouillonnait littéralement d'émotions contradictoires et il lui avait semblé nécessaire - vital peut-être - qu'elle apprenne à les contrôler, par l'usage de la méditation.

Lorsqu'il apparut devant elle, Valadiel était vêtu d'un manteau brun, caractéristique des Jedi. En revanche, le reste de ses habits l'était beaucoup moins. En effet, il portait une combinaison noire par dessus laquelle se trouvaient des morceaux d'une armure katarn, ou plus précisément tous les morceaux à l'exception du casque. Néanmoins, le plastron et les épaules étaient dissimulées sous une ample tunique ocre.

A sa ceinture, se trouvaient ses deux sabres lasers, respectivement le sien et celui de son premier maître. Bien sûr, ce n'étaient pas les seules armes dont il disposait puisqu'une vibrolame rétractile pouvait jaillir de son gantelet droit tandis qu'un pistolet blaster KYD-21 était caché dans un holster, sous son aisselle gauche.

Il avait également tenu à ce que l'apprentie revêtisse les jambières et les protège-épaules d'une armure clone standard, sensiblement plus légère que l'armure katarn, sous ses vêtements Jedi, à la manière de Maître Kenobi pendant la guerre des clones.

Finalement, l'adolescente le rejoignit tandis que la rampe s'abaissait.


- Comme te l'a peut-être dit Maître Yoda, nous allons rencontrer la duchesse Satine, qui est la dirigeante de Mandalore depuis plusieurs années déjà. Essaie de ne prendre la parole que lorsque tu le juges utile et surtout, ne cite pas le nom de Maître Kenobi.

Voyons le regard interrogateur que lui adressait Alexandra, il entreprit d'expliquer davantage la raison de son avertissement.

- Maître Kenobi et la duchesse sont des amis de longue date, et Obi-Wan l'a notamment protégée à plusieurs reprises pendant la guerre mais... pour des raisons qui ne regardent qu'eux, ils ne se parlent plus depuis plusieurs années déjà.

Le Chevalier fit une pause, pausant une main sur l'épaule de l'apprentie avant de plonger son regard dans le sien.

- N'oublie pas que tu es ici pour apprendre alors sois attentive, non seulement avec la Force mais aussi avec tes yeux. Apprends à observer les attitudes des personnes qui t'entourent, à ressentir leurs véritables intentions dans la Force. Ce n'est pas pour rien que les Jedi sont renommés pour être des négociateurs efficaces.

Puis il se tourna vers la rampe, lui faisant signe de le suivre tandis qu'il la descendait, son manteau virevoltant derrière lui au gré du vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex Evans
Chevalier Jedi de niveau 1


Messages : 416
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 22
Âge du personnage : 27 ans
MessageSujet: Re: L'Art de la Paix [FE Alex Evans]   Jeu 28 Avr - 20:17

Alex était dans une petite salle de méditation improviser et elle était en train de méditée......en fait, elle faisait semblant. Les jambes croiser et les yeux fermer, elle repensait a des événements qui c'était passer avant l'Ordre 66. Il y a environs huit ans. Elle n'était qu'âgée de 7 ans. Sa mère était vivante. Alexandra Evans Black, une jedi du conseil. Jamais personne était au courant de leur lien de parenté, sauf quelque Jedi, dont tous étaient des femmes.

Alex était en route vers Mandalore avec un chevalier Jedi du nom d'Alan Valadiel. Quelques jours plus tôt, quand ils étaient rencontrer sur Coruscante, maître Valadiel avait appeler Alex par son prénom: Alexandra. Elle avait eu un choc quand elle entendit ce prénom. Son prénom. Le prénom de sa mère.
Le chevalier Jedi avait du sentir que la novice ne voulait qu'on l'appelle ainsi. Depuis, il l'avait toujours appeler Evans.

*J'aimait mieux quand maître Secura m'appelait ma chère, comme faisait maître Unduli envers Barriss.*

Soudain, une voix interrompit ses pensées. C'était la voix d'Alan dans le minuscule comlink qui était accrocher a son poignet. Il lui disait de le rejoindre à la rampe d'accès.

- Bien reçu, maître Valadiel.

Alex se leva et alla rejoindre le chevalier Jedi.
La jeune fille était toute exciter de faire une mission avec un jedi. Un vrai.
Alan lui expliqua qu'ils allaient rencontrer la Duchesse Satine. Cool! Alex admirait cette femme. Après sa mère et la Sénatrice Amidala, bien sure. Mais bien avant la nouvelle Reine de Naboo, Azénor Ivanova. Alex trouvait que cette jeune femme ne faisait rien pour aider la république.

* Peut-être travaille-t-elle pour l'Empereur.*

Maître Valadiel expliqua a Alex qu'il ne fallait pas qu'elle cite le nom de Obi-Wan Kenobi. La jeune Evans lui adressa un regard interrogateur. Elle pensait que la Duchesse et le maître Jedi s'entendaient bien.
Alan lui expliqua un truc qu'elle s'avait déjà, sauf la dernière partie.

*Ca doit être la faute de maître Kenobi. C'est toujours la faute des gars.*

Le Jedi dit a la jeune Novice qu'elle devait observer. Observer? Oui, ça, Alex savait le faire. Elle avait une très grande mémoire et remarque des choses que d'autres ne voient pas, même s'ils regardent la même chose. Car oui, les autres regardent, mais elle, elle observe.

- Ne vous inquiétez pas maître. Je sais me faire discrète et je ne vais pas vous mettre la honte ou un truc du genre devant la Duchesse. Non. Vous n'allez même oublier ma présence.

Alex eu une petite rire intérieure. Oublier la présence d'Alex Evans? Impossible.
Le Chevalier Jedi et la jeune Evans se dirigea vers le palais de la Duchesse Satine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alan Valadiel
Chevalier Jedi de niveau 1 ~ Maitre d'Alex Evans


Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 29
Âge du personnage : 41 ans
MessageSujet: Re: L'Art de la Paix [FE Alex Evans]   Ven 29 Avr - 13:12

- Ne vous inquiétez pas maître. Je sais me faire discrète et je ne vais pas vous mettre la honte ou un truc du genre devant la Duchesse. Non. Vous n'allez même oublier ma présence.

Valadiel ne releva mais il n'avait pas besoin d'user de ses pouvoirs pour ressentir l'ironie mordante qui se cachait derrière ces paroles. La jeune Evans avait beau être plutôt menue, son tempérament enflammé l'avait souvent mise au centre de l'attention. Au sein du Temple, c'était moins un problème qu'une gêne mais si elle venait à perdre son sang froid ou à manquer de respect aux dignitaires présents, l'apprentie pourrait bien compromettre leur mission.

Heureusement, Alan avait eu à maîtriser des fauves bien plus féroces comme les Vornskrs... ainsi que des femmes au caractère bien trempé, comme Padmé. Bien sûr, il n'avait jamais réussi à l'emporter face à elle mais ils étaient parvenus à établir un statut quo.

En comparaison, Alexandra ne jouait pas du tout dans la même catégorie que l'ancienne souveraine de Naboo.

Cheminant jusqu'au palais en compagnie de la garde ducale, le Chevalier prit le temps d'observer les changements apportés à la cité. De nouveaux gratte-ciels s'étaient élevés depuis la dernière fois qu'il était venu mais il remarquait également que d'autres avaient disparu.

Trop pour qu'il s'agisse d'une simple affaire d'architecture urbaine.

Lorsqu'ils arrivèrent finalement dans la salle du trône, Alan s'inclina respectueusement, bientôt imité par l'apprentie.

Satine n'avait pas beaucoup changé depuis trois ans. Ses cheveux blonds lui arrivaient désormais aux épaules, et il fut heureux de constater qu'elle avait renoncé au maquillage et à la coiffure stylisés que la duchesse arborait lors des cérémonies formelles. Malgré tout, son visage lui apparaissait un peu plus pâle que jadis mais aussi plus triste. Ses yeux bleus l'observaient avec bienveillance mais son instinct lui soufflait que sa venue remuait d'anciens souvenirs qu'elle aurait sans doute préféré oublier...


- Bienvenue sur Mandalore, Maître Valadiel. J'ai été heureuse d'apprendre que vous aviez survécu.

- Merci, duchesse. Je suis également rassuré de vous savoir en vie. L'attentat qui vous a visé il y a quelques semaines a inquiété beaucoup de gens, y compris les membres du Conseil.

Cette fois-ci, il ne pouvait pas se tromper. Satine avait été troublée lorsqu'il avait mentionné le Conseil. Cela avait été très bref mais il avait pu ressentir un mélange de colère, de tristesse, de regret et d'un certain nombre d'autres sentiments qu'il n'aurait pu déterminer avec certitude.

Décidant de laisser cette histoire de côté pour le moment, il tendit le bras en direction d'Alexandra.


- Milady, laissez-moi vous présenter la Padawan Evans.

- Oh, le Général de Fer s'est décidé à prendre un disciple ? Vous me surprenez de plus en plus, maître Valadiel. Rétorqua Satine sur un ton amusé, un sourire flottant sur ses lèvres.

De la même manière que Skywalker avait été surnommé le "Héros sans peur" et Kenobi "le négociateur", le "Général de Fer" avait été le sobriquet dont Alan avait été affublé. C'était autant pour la manière dont il détruisait infailliblement ses cibles séparatistes que pour son code d'honneur et de morale qui n'avait jamais chaviré pendant la Guerre des Clones.

En effet, le Chancelier Palpatine et même certains membres du Conseil l'avaient alors enjoint à s'orienter vers des stratégies moins risquées pour lui mais potentiellement mortelles pour ses hommes. Son refus des plus catégoriques lui avait rapporté une image assez singulière, aussi bien au Sénat que dans l'Ordre mais Valadiel n'avait jamais accepté de faire de compromis.

Aujourd'hui, Palpatine n'était nul autre que le Seigneur Noir des Sith à la tête de l'Empire. Quant aux Jedi qui l'avaient appuyé, ils avaient tous ou presque trouvé la mort pendant la purge. Quelle ironie...

Hélas, Alan n'avait pas le temps de ressasser le passé, même en aussi galante compagnie.


- Pardonnez ma franchise, duchesse, mais il est parvenu aux oreilles du Conseil que Mandalore souhaitait couper définitivement tout lien avec la République. Est-ce vrai ?

Pour sa défense, la leader des systèmes neutres ne flancha pas sous son regard, démontrant un sang froid dont nombre de politiciens manquaient cruellement. Même dans la Force, elle demeurait un bloc de détermination, de confiance en soi et de calme à l'état brut. Si elle était née avec un taux suffisant de midichloriens, elle aurait sans doute fait un excellent Chevalier Jedi.

- C'est exact, Général Valadiel. Dois-je en déduire que le Conseil vous a envoyé pour m'en dissuader ? L'interrogea en retour Satine d'un ton beaucoup plus froid.

Le Chevalier ne répondit pas tout de suite. Il se contenta d'appuyer sur un bouton se trouvant sur le pavé numérique incrusté dans son gantelet. Quelques secondes plus tard, un droide astromecano de type R2 roula tranquillement dans la pièce, s'arrêtant juste devant Valadiel.

- X5, montre-nous l'enregistrement du Firebird.

L'astromecano émit un bip joyeux avant d'afficher un enregistrement holographique. Les images diffusées dans la le jet de lumière bleutée représentaient le survol de la capitale, tel qu'il avait été effectué par le vaisseau de Valadiel avant qu'ils ne se posent au spatioport.

La ville était bien sûr magnifique mais certains bâtiments en ruine se remarquaient très facilement... sauf que les ruines en question n'avaient rien de naturel. Il s'agissait de cratères dus à des explosions ou peut-être à des tirs de turbolasers. Quoi qu'il en soit, ce n'était certainement pas naturel.


- Le Conseil voulait surtout vérifier si cette décision n'était pas due à des négociations... agressives, qu'aurait entrepris l'Empereur. A en voir ces images, je dirais que ces suppositions sont avérées.

La manière dont Satine se mordit la lèvre inférieure lui en dit plus sur son état d'esprit que toutes les techniques d'empathie connues à ce jour. La duchesse s'était attendue à une faible résistance de sa part, parce qu'elle croyait que le Conseil n'avait aucun élément de réponse quant à sa mystérieuse décision concernant la République...

... et elle aurait sans doute eu raison, puisque les membres du Conseil ignoraient précisément ce qui se passait sur Mandalore. Heureusement, Jag et les autres commandos s'étaient chargés d'une petite mission de reconnaissance autour de la capitale, lui fournissant les informations dont il avait besoin. Cet enregistrement n'était qu'une preuve de plus pour étayer ses déductions.


- Ces événements tragiques ne sont pas l'oeuvre de l'Empire mais de la Death Watch, un groupuscule renommé pour ses activités terroristes!

- Vraiment ? Mais s'ils disposent de suffisamment de ressources pour employer des missiles à concussion et des turbolasers, peut-être devriez-vous demander qui les subventionne.

L'échange de regards qui en suivit dura plusieurs secondes, durant lesquelles aucun des deux protagonistes ne baissa les yeux. Ce fut finalement Satine qui rompit le contact visuel, pour se tourner vers Alex.

- Est-ce vraiment ce qu'est devenu l'Ordre Jedi ? Une milice privée pour ce qu'il reste de sénateurs corrompus et violents dans la République ?

Il y eut alors un bruit de frottement tandis que le manteau de Valadiel tombait à terre, bientôt suivi de sa tunique. A l'exception des deux sabres lasers qu'il portait à sa ceinture, le Jedi n'était revêtu que de son armure katarn, qui lui donnait un air de soldat assez redoutable.

- Voilà ce que la guerre a fait de nous, et vous savez déjà combien de vies elle nous a coûté pendant que vous jouiez le jeu de la neutralité. Intervint Alan en approchant à pas lents du trône.

Les gardes voulurent s'interposer mais ils ne purent arriver jusqu'à lui, comme retenus par une force invisible. Le Chevalier Jedi chemina jusqu'à arriver à seulement quelques mètres de Satine. Il sortit alors un morceau de tissu de sa poche et le jeta par terre.

Il portait une insigne. Il ne s'agissait pas celle de la Death Watch, qui ressemblait à un oiseau aux longues ailes mais à une sorte de crâne dont l'espèce aurait été difficile à identifier. Les yeux de Satine s'écarquillèrent lorsqu'elle reconnut l'emblème.


- Vous reconnaissez cette marque, n'est-ce pas ? Elle appartient aux vrais Mandaloriens, que vous êtes censée diriger. Les anciens combattants mandos ont remis leur armure pour affronter par eux même la Death Watch. Ils se sont rassemblés autour d'un nouveau leader, un nouveau Mandalore.

Satine ne put masquer son désarroi cette fois-ci et elle posa une main sur son front, donnant l'impression qu'un terrible poids venait de tomber sur ses épaules.

- Ce n'est pas possible... il n'y a plus eu de Mandalore depuis la mort de Jango Fett, et même Fett n'assumait pas vraiment son rôle...

- En effet, le peuple de cette planète pensait pouvoir compter sur vous pour éviter l'escalade de la violence mais votre stratégie a échoué, duchesse et aujourd'hui, vous avez deux choix : rejoindre l'Empire ou accepter de le combattre à nos côtés. Je pense que votre peuple a déjà exprimé son souhait.

Il claqua des doigts et le droide diffusa un nouvel enregistrement, sur lequel on pouvait voir des hommes vêtus d'armures mandaloriennes, arborant le même emblème que celui du morceau de tissus, se battre en face d'hommes menés par Vizla, le leader de la Death Watch.

- Faites votre choix maintenant, Satine... ou l'Histoire s'écrira sans vous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex Evans
Chevalier Jedi de niveau 1


Messages : 416
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 22
Âge du personnage : 27 ans
MessageSujet: Re: L'Art de la Paix [FE Alex Evans]   Ven 29 Avr - 19:30

Alex Evans et Alan Valadiel se dirigèrent vers le palais de la Duchesse, en compagnie de gardes. La jeune Novice eut un sentiment étrange. Très étrange. Elle ne sentait aucun danger, pourtant.

Ils arrivèrent enfin dans la salle du trône. Dans ce dernier, était assit la Duchesse Satine. Mais Alex ne posa pas son attention sur elle. Elle regardait un peu partout: Le plafond, les murs, le sol et les gardes.

Alan et la Duchesse échangèrent quelques mots, mais Alex n'écouta pas. Mais elle se retourna vers la chevalier et Satine, quand elle entendit son nom de famille:

- Milady, laissez-moi vous présenter la Padawan Evans.

Alex croisa les bras et regarda Alan.

- C'est Alex Evans.

*C'est quand qu'il va arrêter de m'appeler par mon nom de famille.*

La Duchesse Satine rétorqua, l'air amusée, que finalement, le Général de Fer prenait un disciple.

*Le Général de Fer? Quel étrange surnom.*

- Pardonnez ma franchise, duchesse, mais il est parvenu aux oreilles du Conseil que Mandalore souhaitait couper définitivement tout lien avec la République. Est-ce vrai ?

- C'est exact, Général Valadiel. Dois-je en déduire que le Conseil vous a envoyé pour m'en dissuader ?

*Exactement!*

Un droide astromécano arriva et Alan lui demanda de faire apparaître un hologramme. Le droide s'exécuta. Sur l'hologramme, on pouvait voir la cité de Mandalore. Certaine bâtis étaient détruite.

- Le Conseil voulait surtout vérifier si cette décision n'était pas due à des négociations... agressives, qu'aurait entrepris l'Empereur. A en voir ces images, je dirais que ces suppositions sont avérées.

La Duchesse se mordilla la lèvre.

- Ces événements tragiques ne sont pas l'oeuvre de l'Empire mais de la Death Watch, un groupuscule renommé pour ses activités terroristes!

En entendant les mots Activités Terroristes, Alex eut encore la même sensation étrange que tout a l'heure.

*Ca me dit quelque chose. Mais pourtant....je ne savais qu'il avait des activités terroristes sur Mandalore. Qu'est-ce que cela signifie?*

- Vraiment ? Mais s'ils disposent de suffisamment de ressources pour employer des missiles à concussion et des turbolasers, peut-être devriez-vous demander qui les subventionne.

Satine se tourna vers Alex.

- Est-ce vraiment ce qu'est devenu l'Ordre Jedi ? Une milice privée pour ce qu'il reste de sénateurs corrompus et violents dans la République ?

On aurait dit que cette question s'adressait a elle. La jeune Novice secoua la tete.
Puis, la Duchesse et la Chevalier Jedi échangèrent encore quelques mots, qu'Alex n'écoutait pas vraiment. Elle était perdu dans ses pensées.

A ce moment là, Alan s'approcha de Satine et jeta un bout de tissu par terre. Alex regarda la visage de la Duchesse de Mandalore, guettant sa réaction.

- Ce n'est pas possible... il n'y a plus eu de Mandalore depuis la mort de Jango Fett, et même Fett n'assumait pas vraiment son rôle...

- En effet, le peuple de cette planète pensait pouvoir compter sur vous pour éviter l'escalade de la violence mais votre stratégie a échoué, duchesse et aujourd'hui, vous avez deux choix : rejoindre l'Empire ou accepter de le combattre à nos côtés. Je pense que votre peuple a déjà exprimé son souhait.

Alan claqua des doigts et le droide passa un nouvel enregistrement.

- Faites votre choix maintenant, Satine... ou l'Histoire s'écrira sans vous.

Alex fit un pas en avant. Satine la regarda. Les deux filles se regardèrent dans les yeux pendant un long moment. Puis, la Duchesse regarda Alex de haut en bas, comme si.....

.....comme si elle essayait de se rappeler de quelqu'un qu'elle avait déjà vu. Or, Alex n'était jamais venu sur Mandalore et n'avait jamais rencontrer Satine. Jamais.

- C'est étrange mais tu me fait pensée a quelqu'un. Serait-tu une descendante de Juliette Black?

Black? C'était le deuxième nom de famille de sa mère.

- Je ne connais pas.

- Oh! Je me suis peut-être trompée.

La Duchesse Satine reposa ses yeux sur le chevalier Jedi.

*Juliette Black? Ce nom m'ai.....famillier....*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alan Valadiel
Chevalier Jedi de niveau 1 ~ Maitre d'Alex Evans


Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 29
Âge du personnage : 41 ans
MessageSujet: Re: L'Art de la Paix [FE Alex Evans]   Dim 1 Mai - 13:19

L'attention de Satine se focalisa ailleurs lorsque l'apprentie fit un pas dans sa direction. Alan pouvait sentir une étrange alchimie entre elles mais aussi un sentiment bien particulier au sein de la duchesse... S'agissait-il de nostalgie ?

- C'est étrange mais tu me fais penser a quelqu'un. Serais-tu une descendante de Juliette Black?

Le Chevalier put ressentir un léger trouble au sein d'Alex, comme une goutte d'eau dont les échos à la surface viendraient brouiller l'aspect lisse, pour permettre d'entrevoir ce qui se trouvait en dessous. Hélas, le sentiment fut si fugace que Valadiel n'eut pas le temps de l'analyser plus en détails.

- Je ne connais pas. Répondit la Padawan.

- Oh! Je me suis peut-être trompée.

L'attention de la duchesse se reporta à nouveau sur lui et si elle paraissait toujours pour le moins troublée, la jeune femme avait regagné un semblant de dignité.

- Qu'attendez-vous de moi, Maître Jedi ? Que je rejoigne la République en échange de votre protection ?

Alan ne répondit pas immédiatement. Ses yeux noisette paraissaient perdus dans le vide tandis qu'il étendait ses perceptions au maximum. Il ressentait la présence de la jeune Evans dans la Force mais il y avait autre chose, une impression plus diffuse, plus sauvage... une vergence dans la Force. Malheureusement, il n'était pas en mesure d'en dire plus.

Néanmoins, il ne devait pas perdre de vue le présent, c'est pourquoi il reprit la parole comme si de rien n'était.


- Non, duchesse. Je pense que vous devriez vous conformer à la volonté de votre peuple. Vous devez dissoudre votre gouvernement et laisser le Mandalore, Fenn Shysa, prendre le pouvoir. Les Mandaloriens ont plus de chance de survivre à la guerre qui se prépare s'ils disposent d'un véritable guerrier à leur tête.

Si le visage de Satine avait été pâle auparavant, il avait désormais pris une teinte cadavérique. Ses mains tremblaient littéralement mais il aurait été difficile de dire si c'était de peur, de colère ou de frustration. En cet instant, la duchesse représentait un véritable tourbillon d'émotions dans la Force.

- JAMAIS ! Je n'ai pas travaillé toutes ces années à l'établissement de la paix sur cette planète pour laisser ces petits... mercenaires jouer à la guerre sur mon sol !

Alan se contenta de secouer la tête en signe de lassitude et fit appel à la Force pour que sa tunique et son manteau volent jusqu'à lui. Rabattant son capuchon, il fit une dernière révérence à l'attention de la duchesse.

- Comme vous voudrez, duchesse. Que la Force soit avec votre peuple, en ces instants difficiles.

L'astromecano s'était déjà mis à rouler vers la sortie et Alan fit signe à Alexandra de s'y diriger à son tour. Il s'arrêta sur le seuil de la porte et se pencha furtivement vers l'un des gardes pour lui murmurer à l'oreille.

- Ori'buyce, kih'kovid.

Le soldat esquissa un sourire et fit un imperceptible hochement de tête. En dehors de ce système, presque aucun peuple ne parlait plus le Mando'a et ce n'était certainement pas une langue enseignée au Temple Jedi.

Lorsqu'ils arrivèrent enfin sur la plateforme où était stationné le Firebird, Alan se posta au côté de l'apprentie, croisant les bras avant de prendre la parole.


- Je vais faire simple. Il ne faut pas être un Maître Jedi pour voir la ressemblance entre toi et une certaine Jedi qui a marqué son époque. Le nom des Black n'était qu'une simple confirmation.

Le chevalier put lire la surprise s'afficher progressivement sur le visage d'Alex mais il ne s'arrêta pas là pour autant.

- J'ai eu l'occasion de rencontrer Maître Black à plusieurs reprises. C'était une femme forte, dont la détermination forçait l'admiration. Toutefois, tu es la preuve vivante qu'elle n'était pas fidèle à toutes les règles du Code Jedi. Ce n'était pas la première à enfreindre la règle de l'attachement et ce ne sera certainement pas la dernière.

Il posa alors une main sur l'épaule de la jeune Evans et plongea son regard dans le sien.

- Les Mandos d'ici ont un proverbe : Gar taldin ni jaonyc; gar sa buir, ori'wadaas'la. Personne ne s'intéresse à qui était ton père mais seulement à quel père tu feras. En l'occurrence, je ne te jugerai pas sur ta mère mais je ne te ferai pas de cadeau en sa mémoire non plus. Tu auras à te forger ton propre futur... Alexandra.

Voyant la grimace sur le visage s'afficher sur le visage de la jeune femme, Alan ne put s'empêcher d'esquisser un sourire avant de passer une main sur ses cheveux noirs.

- C'est une autre chose à laquelle tu devras remédier. Tu as été baptisée Alexandra Evans et c'est ainsi que tu seras appelée. Si tes amis veulent t'appeler autrement, c'est ton choix mais tant que tu n'auras pas appris à l'accepter, je t'appellerai Evans.

C'est alors que des bruits de blasters se firent entendre depuis l'intérieur du palais. Il vit qu'Alex était sur le point de réagir mais il posa fermement une main sur son épaule pour la garder en place. Son visage prit une expression grave tandis qu'il reprenait la parole d'une voix plus sombre.

- La Duchesse a refusé l'aide proposée par le Conseil. Ce qui se passe ici ne nous regarde plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex Evans
Chevalier Jedi de niveau 1


Messages : 416
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 22
Âge du personnage : 27 ans
MessageSujet: Re: L'Art de la Paix [FE Alex Evans]   Dim 1 Mai - 17:23

Alex et Alan sortirent du palais de la Duchesse Satine.

- Je vais faire simple. Il ne faut pas être un Maître Jedi pour voir la ressemblance entre toi et une certaine Jedi qui a marqué son époque. Le nom des Black n'était qu'une simple confirmation.

La Novice le regarda, surprise. Elle savait bien qu'un jour ou l'autre, quelqu'un découvrirait la vérité, mais elle ne pensait pas que sa serait aussi vite.

- J'ai eu l'occasion de rencontrer Maître Black à plusieurs reprises. C'était une femme forte, dont la détermination forçait l'admiration. Toutefois, tu es la preuve vivante qu'elle n'était pas fidèle à toutes les règles du Code Jedi. Ce n'était pas la première à enfreindre la règle de l'attachement et ce ne sera certainement pas la dernière.

Alex baissa la tête, honteuse. Elle savait bien que ce n'était pas de ça faute ce que sa mère avait fait, mais elle se sentait coupable. Maître Valadiel posa sa main sur l'épaule de la jeune fille et plongea son regard dans le sien.

- Les Mandos d'ici ont un proverbe : Gar taldin ni jaonyc; gar sa buir, ori'wadaas'la. Personne ne s'intéresse à qui était ton père mais seulement à quel père tu feras. En l'occurrence, je ne te jugerai pas sur ta mère mais je ne te ferai pas de cadeau en sa mémoire non plus. Tu auras à te forger ton propre futur... Alexandra.

Alex ne répondit pas.

- C'est une autre chose à laquelle tu devras remédier. Tu as été baptisée Alexandra Evans et c'est ainsi que tu seras appelée. Si tes amis veulent t'appeler autrement, c'est ton choix mais tant que tu n'auras pas appris à l'accepter, je t'appellerai Evans.

La jeune novice répliqua calmement:

- Maître Valadiel, je ne veux qu'on m'appelle Alexandra parce que ça me rappelle trop ma mère et cela me fait trop de la peine. Je ne peux pas vous obliger a m'appeler Alex, mais je voulais juste que vous sachez que, maintenant, le nom d'Alexandra signifie pour moi: la tristesse et la mort. Voila ce que ce nom signifie pour moi.

A ce moment là, des bruits de blasters se fit entendre dans le palais. Alex voulait intervenir, mais le chevalier Jedi l'arrêta.

- La Duchesse a refusé l'aide proposée par le Conseil. Ce qui se passe ici ne nous regarde plus.

*Hein?! Quoi?! Mais des innocents pourraient être tuer!*

Alex ne dit pas ce qu'elle avait en tête.

- Maître, j'ai entendu dire que la Reine Azénor Ivanova voulait, elle aussi, faire de Naboo une planète neutre. Si Naboo ce fait attaquer par l'Empire, est-ce que vous laisserez des innocents ce faire tuer aussi sur cette planète?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alan Valadiel
Chevalier Jedi de niveau 1 ~ Maitre d'Alex Evans


Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 29
Âge du personnage : 41 ans
MessageSujet: Re: L'Art de la Paix [FE Alex Evans]   Dim 1 Mai - 19:13

- Maître Valadiel, je ne veux qu'on m'appelle Alexandra parce que ça me rappelle trop ma mère et cela me fait trop de la peine. Je ne peux pas vous obliger a m'appeler Alex, mais je voulais juste que vous sachez que, maintenant, le nom d'Alexandra signifie pour moi: la tristesse et la mort. Voila ce que ce nom signifie pour moi.

Alan eut grand peine à se retenir de rire en entendant ces paroles mais à la place, il se contenta d'esquisser un sourire avant de dégainer l'un des deux sabres lasers qu'il gardait à sa ceinture, sans toutefois l'allumer. Son regard paraissait littéralement flamboyer de détermination alors qu'il prenait la parole d'une voix calme.

- La tristesse et la mort ? Vous avez perdu votre mère et c'est en cela tragique mais vous ne savez pas encore ce qu'est réellement la mort. Elle vous a enlevé un parent... oui. A moi, elle a enlevé les deux maîtres qui ont fait de moi ce que je suis, le seul homme que j'ai appelé "père" ainsi que la femme pour qui j'aurais sans doute quitté notre Ordre.

Il remit son arme à la ceinture et posa une main sur son torse, contre le plastron gris de l'armure qu'il portait.

- Tu ne peux pas te contenter de faire les choses à moitié. Tu peux accepter pleinement ce qu'a été ta mère pour toi, les bonnes et les mauvaises choses, dont le nom qu'elle vous a transmis. Sinon, tu peux tout rejeter, changer de nom, laisser complètement ton passé derrière toi et tout recommencer... mais il ne peut y avoir de demi-mesure. Sais-tu pourquoi ?

Le Chevalier porta délicatement la main à la joue de l'adolescente pour lui faire redresser la tête et croiser de nouveau son regard.

- Malgré tous nos pouvoirs, nous sommes des êtres faits d'émotions, et de passions. Si tu gardes tout enfoui en toi, comme je peux le sentir actuellement, tes émotions finiront par avoir le meilleur de toi... et tu tomberas. Oh, cela ne sera pas pour tout de suite. Peut-être dans un an, ou dans dix mais tu finiras par tomber sur une personne qui n'hésitera pas à exploiter la faiblesse de ton cœur pour t'attirer dans l'obscurité.

Les tirs de blasters s'étaient faits entendre dans le palais et le Jedi n'avait aucun mal à deviner de quoi il pouvait s'agir... et visiblement, Alexandra non plus s'il en croyait la tornade de sentiments contradictoires qu'il ressentait en elle. C'était l'impétuosité de la jeunesse et de ses idéaux, personnifié dans ce petit bout de femme qui avait déjà tant souffert.

- Maître, j'ai entendu dire que la Reine Azénor Ivanova voulait, elle aussi, faire de Naboo une planète neutre. Si Naboo se fait attaquer par l'Empire, est-ce que vous laisserez des innocents se faire tuer aussi sur cette planète?

Valadiel se souvenait de Naboo. Il s'était jadis rendu à plusieurs occasions sur la planète verdoyante mais il n'était encore que Padawan la première fois qu'il y avait mis les pieds, chargé par son maître d'assurer la protection de la jeune reine de Naboo : Padmé Amidala.

Laisserait-il cette planète si paisible et pacifique être ravagée par le feu de la guerre qu'apporteraient les impériaux et les Sith avec eux ? Peut-être pas mais ce n'était pas la question qui se posait ici.


- Tu ne comprends pas la situation, Padawan mais je vais tâcher de te l'expliquer alors écoute avec ton cerveau plutôt qu'avec ton cœur.

Le Chevalier fit une courte pause, rassemblant ses idées pour cette leçon qui s'avérait probablement des plus troublantes et des plus dures pour une apprentie qui portait l'Ordre Jedi en si haute estime.

- La Reine de Naboo a le soutien inconditionnel de son peuple. Si elle souhaite retirer son monde de la République, rien ne pourra l'empêcher de le faire et aucun Jedi ne mettra plus les pieds sur son sol... ou tout du moins, pas en utilisant les voies officielles.

Et c'était on ne peut plus vrai. Alan se souvenait d'avoir dû s'infiltrer sur certains mondes séparatistes par des moyens assez peu orthodoxes, parfois en sautant en parachute depuis un vaisseau en train de s'écraser et d'autres fois en se faufilant parmi les réfugiés de mondes fuyant les horreurs de la guerre. Valadiel avait perdu le compte du nombre de méthodes utilisées mais elles avaient toutes ou presque réussi.

- Sur Mandalore en revanche, le peuple est divisé. Ce groupe terroriste, la Death Watch était déjà actif du temps de la Guerre des Clones et leurs attentats ont coûté leurs vies à un grand nombre d'innocents. Satine a refusé l'aide de la République et elle a préféré tenter de résoudre le problème elle-même... sans grand succès.

Oh oui, les morts avaient été nombreuses, et les trahisons aussi. Le propre chef de son gouvernement avait trahi la duchesse, de même que l'un des sénateurs qui lui étaient loyaux. Les deux trahisons s'étaient accompagnées de tentatives d'assassinat qui auraient réussi sans l'intervention de Jedi, respectivement Ashoka Tano et Maître Kenobi.

- Malgré cela, le peuple commença à perdre confiance en la duchesse et les gens se tournèrent alors vers les anciennes coutumes... l'art du combat Mando. C'est ainsi que les Vrais Mandaloriens, disparus avec Jango Fett, ne tardèrent pas à renaître de leurs cendres, menés par le nouveau Mandalore, Fenn Shysa. Ce sont alors ces guerriers Mando qui se mirent à combattre la Death Watch, gagnant le soutien d'une partie de la population... tandis que d'autres factions rejoignaient la Death Watch.

Les tirs de blasters n'avaient pas cessé, des éclairs bleus et rouges étaient visibles par certaines des fenêtres de l'édifice. Pourtant, Alan demeurait fermement campé sur ses pieds, sa main toujours sur l'épaule de la jeune Evans.

- La duchesse a refusé l'aide de la république et du Conseil. Sachant qu'il ne reste plus qu'une partie du peuple qui la soutient et que nos ressources sont déjà largement réquisitionnées pour le conflit qui nous oppose à l'Empire, nous ne pouvons nous permettre d'intervenir dans cette guerre civile sans qu'ils ne nous l'aient demandé. Le Conseil voulait offrir une porte de sortie à Satine... un moyen de la sauver de cet enfer en quelque sorte mais comme ils s'y attendaient, elle est bien trop têtue pour abandonner.

Les tirs de blasters cessèrent, et le silence ne tarda pas à s'installer tandis que des volutes de fumée s'échappèrent des fenêtres ouvertes et des portes du bâtiment. Il put voir les épaules de l'apprentie s'affaisser, de même qu'il ressentait le sentiment de perte et d'injustice dans son cœur. C'est pourquoi il laissa échapper un long soupir avant de reprendre.

- Si tu étais un peu plus concentrée sur tes perceptions, jeune Padawan, tu aurais senti que Satine était toujours en vie et, je dirais même plus, indemne.

Et comme pour confirmer ses dires, la duchesse sortit des portes du palais, entourée d'hommes portant des armures mandaloriennes intégrales, soutenant pour certains des gardes du palais chancelants.

Le regard incrédule de la Padawan lui en disait plus sur ce qu'elle pensait que toutes les paroles qu'il aurait pu prononcer et c'est pourquoi le Chevalier ne put s'empêcher d'esquisser un nouveau sourire.


- Tu pensais vraiment que je la laisserais se faire assassiner ? Parfois, la meilleure chose à faire, c'est de ne rien faire du tout, jeune Evans. Lorsque nous avons quitté les lieux, les assassins de la Death Watch ont vu là l'occasion parfaite d'assassiner Satine et de mettre le meurtre sur notre dos. Malheureusement pour eux, ils ignoraient que le Mandalore avait deviné leur plan... et placé ses propres hommes pour protéger la reine.

Le Chevalier adressa un salut aux Mandaloriens, qui le lui rendirent d'un geste identique. Bien sûr, ce n'était pas un hasard si Alan avait été au courant de ce plan. Après tout, il avait participé à son élaboration, transmettant l'heure exacte de l'entrevue à ses frères Mando, qui l'avaient eux même transmise au Mandalore.

- Toutes les batailles ne se gagnent pas avec un sabre à la main. Telle sera ta première leçon, jeune Padawan. Aujourd'hui, Satine vivra et les Mandos assureront sa protection. Fenn Shysa gagnera probablement en popularité et donc en pouvoir... il n'y aura plus qu'à espérer que cela suffise. Nous impliquer directement ne ferait qu'empirer les choses, pour eux comme pour nous, c'est pour cela que nous devons nous armer de patience et agir souvent avec une notion qui t'échappe encore peut-être... la subtilité.

Et sur ces derniers mots, le Chevalier se détourna du groupe de la duchesse et se dirigea vers la rampe d'embarquement du Firebird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex Evans
Chevalier Jedi de niveau 1


Messages : 416
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 22
Âge du personnage : 27 ans
MessageSujet: Re: L'Art de la Paix [FE Alex Evans]   Lun 2 Mai - 18:32

- Malgré tous nos pouvoirs, nous sommes des êtres faits d'émotions, et de passions. Si tu gardes tout enfoui en toi, comme je peux le sentir actuellement, tes émotions finiront par avoir le meilleur de toi... et tu tomberas. Oh, cela ne sera pas pour tout de suite. Peut-être dans un an, ou dans dix mais tu finiras par tomber sur une personne qui n'hésitera pas à exploiter la faiblesse de ton cœur pour t'attirer dans l'obscurité.

Alex pensa toute suite a Darth Nivagus. Cette sorcière du coté Obscure avait été autre fois, la padawan de maître Alexandra Evans Black. Puis, elle l'avait tuer. Mais elle ne voulait plus pensée a ça. Son maître avait raison. Elle devait oublier le passé.

Alan partie dans un grand discoure. La jeune fille ne voulait pas l'interrompe, donc, elle ne prononçait aucun mot. Les tires des blasters avait cesser et la Duchesse était toujours en vie. Étrangement, cela aurait du soulager Alex. Mais ce n'était pas le cas.
Pourquoi donc? Aurait-t-elle voulu que la Duchesse meurt?

- Toutes les batailles ne se gagnent pas avec un sabre à la main. Telle sera ta première leçon, jeune Padawan. Aujourd'hui, Satine vivra et les Mandos assureront sa protection. Fenn Shysa gagnera probablement en popularité et donc en pouvoir... il n'y aura plus qu'à espérer que cela suffise. Nous impliquer directement ne ferait qu'empirer les choses, pour eux comme pour nous, c'est pour cela que nous devons nous armer de patience et agir souvent avec une notion qui t'échappe encore peut-être... la subtilité.

La jeune Korribanienne croisa les bras et eue un sourire sur les lèvres.

- Je suis très subtile, cher maître. En plus d'être discrète, je suis très observatrice.

Alex se dirigea vers le vaisseau. Puis, elle se retourna vers Alan.

- Euh....maître Valadiel. Je sais que je ne suis pas votre padawan, mais j'aimerais beaucoup que vous deveniez mon maître. Je vous le jure que je suivrais le code Jedi. Vous voulez bien etre mon maitre, maitre Valadiel?

*Pitié. Sa fait trois ans que j'attend d'avoir un maître.*

Alex jeta au chevalier Jedi un regard presque suppliant, avec ses yeux noir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alan Valadiel
Chevalier Jedi de niveau 1 ~ Maitre d'Alex Evans


Messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 29
Âge du personnage : 41 ans
MessageSujet: Re: L'Art de la Paix [FE Alex Evans]   Mar 3 Mai - 20:06

- Je suis très subtile, cher maître. En plus d'être discrète, je suis très observatrice.

Avec ses bras croisés et ce petit sourire aux lèvres, il était bien difficile de ne pas voir Alexandra Black dans les traits de sa fille. La défunte avait été une grande maître Jedi ainsi que l'une des membres du Haut Conseil qui avait appuyé son élévation au rang de chevalier alors qu'il n'était âgé que de vingt ans à l'époque.

- Euh....maître Valadiel. Je sais que je ne suis pas votre padawan, mais j'aimerais beaucoup que vous deveniez mon maître. Je vous le jure que je suivrais le code Jedi. Vous voulez bien etre mon maitre, maitre Valadiel?

Rien qu'à en juger par l'expression larmoyante qu'elle lui adressait, Valadiel n'avait nul besoin de la Force pour deviner ce que l'adolescente pensait. Elle était déjà trop âgée pour devenir une Padawan et ce n'étaient que les circonstances exceptionnelles dans lesquelles se trouvait l'Ordre, à savoir les lourdes pertes subies lors de la Purge, qui expliquaient qu'Alex n'ait pas encore été envoyée à la Corporation Agricole.

Toutefois, la pénurie de jeunes initiés ne durerait pas éternellement et il viendrait bien un moment où la jeune femme serait envoyée dans les champs, ou bien reléguée à un petit poste dans les archives. Dans les deux cas, on ne lui laisserait pas terminer sa formation et devenir une Jedi.


- Tu vas devenir un Jedi, même si tu ne te souviendras pas de nous... mais n'oublie pas que le sang de plus d'une centaine de générations de Jedi coule dans tes veines, mon enfant. N'oublie pas d'où tu viens...

Il s'agissait d'un simple murmure dans la Force et à en croire l'expression inchangée de l'apprentie, celle-ci ne l'avait pas perçue. Alan ne connaissait pas cette voix de femme mais elle lui paraissait étrangement familière, comme l'écho d'un autre temps...

Laissant finalement échapper un léger soupir, le Chevalier prit la parole d'une voix calme.


- Nous allons commencer par établir des règles simples. Tu me devras obéissance en tout, même au dessus du Conseil. Lorsque je te demanderai quelque chose, même si cela n'a pas l'air d'avoir du sens sur le moment, tu devras le faire sans discuter.

Il put lire la surprise puis la joie se peindre sur ses traits tandis que la jeune Evans réalisait ce qu'il était en train de lui dire. Toutefois, il préféra poursuivre tant qu'il avait encore son attention.

- En public, tu devrais m'appeler Maître Valadiel mais en privé, tu peux m'appeler Maître ou tout simplement Alan. De mon côté, je ferais des efforts pour t'appeler seulement Alex. Il te faut aussi comprendre qu'il y aura des moments où je... contournerai le Code Jedi. Tout comme ta mère, j'ai appris à vivre en tant que Jedi et en tant qu'être humain plutôt que de chercher à dissocier complètement les deux. Je ne suis pas forcément un exemple à suivre, ce sera à toi de décider de la voie que tu voudras emprunter.

Passant une main sur son menton, il se remémora les leçons les plus primordiales que lui avaient inculquées ses maîtres.

- La colère, la peur et l'agression sont les émotions les plus dangereuses pour des Jedi car elles mènent au Côté Obscur. Tu as un caractère très... enflammé, c'est pourquoi il te faudra être plus prudente vis-à-vis de tes émotions que d'autres.

Alan se rapprocha alors d'elle et plongea son regard dans le sien avant de poser une main sur sa tête, lui ébouriffant quelque peu les cheveux tout en esquissant un sourire amusé.

- Tu es contente maintenant mais il se pourrait que tu en viennes à me détester. Je me montrerai souvent exigent, parfois dur et peut-être même injuste à tes yeux mais je sais que je peux faire de toi une Jedi, si tu acceptes que l'on travaille ensemble. Maintenant, il faut nous mettre en route ou nous serons en retard, ma jeune Padawan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Obi-Wan Kenobi
Admin ~ Grand Maître du Conseil Jedi de niveau 1


Messages : 717
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 26
Âge du personnage : 54 ans
MessageSujet: Re: L'Art de la Paix [FE Alex Evans]   Mer 11 Mai - 11:09

RP terminé et clôturé. Crédits gagnés :

  • Alan : 1650 (200 d'ouverture + 250 + 250 + 100 + 250 + 500 de fermeture)
  • Alex : 250 (50 + 100 + 50 + 50)

_________________


I Won't Let You Down  


Just don't give up, I'm working it out
I think you could save my life...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'Art de la Paix [FE Alex Evans]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Art de la Paix [FE Alex Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [A reprendre - Elève/Héritier] Albus Potter (Alex Evans) ~ 3e année à Serpentard
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Paix a son ame: Une autre Victime du Chaos
» Evans Paul dans la tourmente: les deputés parlent...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Galaxie :: RPG :: L'an 3-
Sauter vers: